Vie des élèves

Projet commercial

Des projets réalisés par les jeunes pour des associations

Au cours de la 1ère année du BTS Technico-commercial, les étudiants ont pour mission de réaliser un projet et de le gérer entièrement jusqu'à sa réalisation.
Chaque année, plusieurs groupes sont constitués et sélectionnent leur projet.

Exemple de projets

  • Récolte de denrées
  • Organisation d'un tournoi de foot
  • Organisation d'un concert ou d'un Fest-Noz
  • Organisation d'une soirée (repas+danse)
L'objectif est d'apprendre à travailler en groupe, développer des capacités d'initiative, de créativité, devenir plus autonome, prendre des responsabilités, gérer un budget, faire un bilan du projet...
L'ensemble du projet est mené par le groupe d'étudiant, encadré par des formateurs pour vérifier la faisabilité du projet et sa réalisation.

Aider une association caritative ou humanitaire

Les projets peuvent générer des bénéfices, dans ce cas les jeunes choisissent une association pour laquelle sera reversée les bénéfices réalisées.

Les projets relayés dans la Presse

Maison familiale. Des étudiants impliqués

étudiants bts 1 mfr rumengol

Les BTS de la Maison familiale rurale (MFR) de Rumengol, en plus de leur cursus théorique et de leurs nombreux stages en entreprises (deux semaines par mois) réalisent aussi des projets comptant pour leur examen : ProCap et Pic leur demandent un bel investissement !

Chaque groupe de quatre élèves choisit une association (sportive, culturelle, humanitaire...) et organise, de A à Z, une manifestation afin de financer une action de cette association. Un futsal, samedi dernier, pour Rico Lamour (lutter contre la violence sous toutes ses formes, verbales, psychiques et physiques) ; une collecte pour le Secours populaire, au Carrefour de Brest, samedi prochain ; un concert au bar Le Bretagne (Plougastel), le 10 février, en faveur d'Asperansa (autisme) ; une fête de la Saint-Patrick, le 17 mars, à Saint-Servais, pour Syndrome Kabuki (maladie génétique rare, Milizac) ; balades sur l'Élorn en kayak, le 18 mars, au profit d'une association pour le handicap dans le sport...

Les idées ne manquent pas et les jeunes mettent beaucoup d'énergie pour informer la population sur l'action de ces associations. Un beau témoignage de la citoyenneté et de l'humanisme. Les projets seront présentés lors de la porte ouverte de l'école, le 3 février.
Le Télégramme - 16 janvier 2018



Voir Zinédine Zidane. Le rêve va se concrétiser !


Samedi, à l'Espace nautique de Lanvéoc, s'est déroulé le repas-spectacle organisé par cinq étudiantes de la Maison familiale de Rumengol (Le Télégramme du 22 février). Objectif atteint pour Laura, Célia, Hélène, Rozenn et Maïna, qui escomptaient pouvoir reverser 1.000 € à l'association Fée du bonheur, dont le but est de réaliser les souhaits d'enfants malades. 130 entrées ont été enregistrées, dont celles de 30 enfants, qui ont rapporté 1.200 €.

Mission accomplie


Mission rondement menée donc pour les cinq jeunes filles, qui organisaient cette soirée dans le cadre de leur formation. Mais surtout une grande satisfaction personnelle : l'argent va contribuer au voyage d'un enfant à Madrid, en Espagne, à la rencontre de Zinédine Zidane. De Fée du bonheur, Louis Gotland, son président, en parle avec passion. Née en 1994, l'association brestoise compte aujourd'hui une vingtaine de membres. Depuis 2002, elle réalise le souhait d'enfants malades et organise de petites fêtes à l'hôpital, dans le cadre d'une convention passée avec le CHU.
Le Télégramme - 27 février 2013


Tournoi de Solidarité avec le Mali


De gauche à droite, Romain Moal, Samuel Le Page et Emilie Rannou sur le podium qui surplombe les quatre demi-terrains de football du Juvénat. Jordan Quenet, absent sur la photo, était en compétition, balle au pied.

En ce dimanche de Pâques, quatre lycéens de la Maison familiale rurale de Rumengol (MFR) ont réalisé leur projet pédagogique pour apporter leur aide au Mali. Ce dernier prenait la forme d'un tournoi de football aux terrains du Juvénat.

Sur les 32 espérées, 18 équipes se sont constituées dans une ambiance jeune et décontractée et une organisation sans faille.

Une rude aventure

C'est dans le cadre de leur cursus scolaire que les quatrelycéens en première année de BTS action commerciale, Émilie Rannou, Romain Moal, Samuel Le Page et Jordan Quenet, ont mené ce projet au profit de la fondation MFR pour le Mali. Ils souhaitent ainsi apporter leur soutien à la construction d'un internat et au développement de la formation agricole à Timissa, dans le sud-est du pays. « Dans un premier temps, ce sont 200 personnes qui peuvent être concernées», indique Émilie Rannou, plus prolixe que ses coéquipiers. Elle concède aussi que l'aventure n'a pas été facile: «Nous avons eu beaucoup de mal à trouver des fonds. Les entreprises ne donnent pas beaucoup. C'est peut être un signe de la crise ».

Peu importe le vainqueur

Sur le plan scolaire, Émilie Rannou confie que son groupe a acquis beaucoup d'expérience, tant sur la méthodologie de résolution de problème que sur l'importance du relationnel. Elle a insisté sur l'aide apportée par la mairie châteaulinoise pour les aspects logistiques et par le CFC pour la mise à disposition de matériel indispensable à la pratique du football, notamment les ballons. Avec une météo qui a fait allégeance, le tournoi s'est terminé vers 17h. Peu importe le vainqueur. Avec le produit du partenariat des entreprises, celui des inscriptions et les liquidités de la buvette et du barbecue de midi, la fondation MFR pour le Mali avancera un peu plus.

Le Télégramme - 10 avril 2012